Taille des textes:

Énergie et environnement

Il y a dans les provinces de l’Atlantique une mine de ressources énergétiques favorisant la production d’énergie éolienne, marémotrice, hydroélectrique et nucléaire. La croissance de la production énergétique et l’existence d’importantes ressources énergétiques renouvelables inexploitées confirment que la région pourrait exporter de l’énergie à l’extérieur du pays.

Grâce à des tribunes comme le Forum des ministres de l’Énergie des provinces de l’Atlantique et le Comité international du Nord-Est sur l’énergie de la Conférence des gouverneurs de la Nouvelle-Angleterre et des premiers ministres de l’Est du Canada (GNA/PMEC), les gouvernements des provinces de l’Atlantique explorent des possibilités d’intégrer de nouveaux projets en matière d’énergie propre ainsi que de coordonner les efforts techniques et réglementaires qui favorisent les échanges commerciaux dans le domaine de l’énergie entre le Canada atlantique et la Nouvelle-Angleterre, notamment :

  • la participation à l’élaboration du nouveau règlement en matière de qualité de l’air du gouvernement du Canada;
  • le développement de nouvelles sources énergétiques renouvelables, y compris l’énergie hydroélectrique, marémotrice et éolienne ainsi que les biocombustibles;
  • l’amélioration de l’infrastructure de transport de l’électricité et de la coopération interprovinciale afin d’augmenter la capacité de la région à équilibrer les sources d’énergie intermittentes et à réduire davantage notre dépendance aux combustibles fossiles;
  • le renforcement de la capacité à exporter le surplus d’énergie renouvelable vers la Nouvelle-Angleterre;
  • la mise en œuvre de campagnes sur l’efficacité énergétique à l’échelle locale. 

Atténuation des changements climatiques et adaptation

À l’échelle régionale et dans leur province respective, les ministres de l’Environnement de la région de l’Atlantique poursuivent leurs discussions sur les effets néfastes des émissions de gaz à effet de serre (GES). Toutes les Provinces de l’Atlantique continuent de renouveler et de mettre en œuvre des plans d’action pour réduire la quantité de GES et d’autres substances nocives présentes dans notre environnement commun. D’autres efforts sont déployés activement à l’échelle régionale, notamment la mise au point de procédés de recyclage de produits comme la peinture, l’huile à moteur et les appareils électroniques grand public, l’interdiction des pesticides utilisés à des fins esthétiques, et l’adoption de règles communes pour la réhabilitation de terrains commerciaux contaminés ou inutilisés.

En avril 2010, les ministres de l’Environnement des provinces de l’Atlantique ont signé un accord de contribution de 8 millions de dollars avec Ressources naturelles Canada afin de protéger les collectivités côtières de la région des effets des changements climatiques en favorisant l’échange de connaissances entre les gouvernements des provinces de l’Atlantique et les intervenants. Pour obtenir plus de renseignements sur les projets locaux, consulter le site www.atlanticadaptation.ca.

En outre, lorsque la Conférence des gouverneurs de la Nouvelle-Angleterre et des premiers ministres de l’Est du Canada a publié son Plan d’action sur le changement climatique en 2001, les Provinces de l’Atlantique se sont engagées à travailler ensemble et avec les gouvernements des États et le gouvernement fédéral pour élaborer des stratégies d’atténuation des changements climatiques et d’adaptation.